concept

A travers des préoccupations spatiales et temporelles, ma recherche tente d’ouvrir la question de notre rapport à l’univers, et à notre échelle, à l’espace dans lequel nous vivons et évoluons.
Que voyons-nous, quelle perception faisons-nous du réel, qu’est ce qui nous touche en particulier autour de nous, et quel point de vue adopter du monde ?

Ma recherche tend vers une sublimation de la couleur. La fascination que je lui porte me pousse à des expérimentations plastiques, optiques et physiques.
Dans ma recherche plastique (incluant les médiums peinture, photographie, installation, vidéo, dessin), les couleurs se développent et évoluent dans l’espace : espace mental, imaginaire, ou espace bâti de l’architecture, réel. Cet espace est un support infini et me permet une construction plus ou moins abstraite, une navigation à travers des sensibilités colorées.
La lumière a également une place essentielle dans le rapport cognitif, qui participe à une animation sensible.

Je m’interroge sur notre rapport à l’oeuvre d’art et son pouvoir auratique (au sens spirituel). Il existe une zone sensible entre la réalité physique des sensations où la conscience du corps est révélée, et le moment où tout peut basculer vers une immatérialité quasi mystique : un moment où notre rapport au monde est interpellé, entre individualité introspective et sensitivité universelle.

“ Rien dans notre intelligence qui ne soit pas passé par nos sens. „
Aristote

My artistic research tends to focus on color sublimation. I am fascinated by colors that stimulate intense feelings in the viewer.

I carry out optical and physical experiments using a great variety of media.In my personal research (including installation, painting, photography, video, drawing and volume), colors develop and evolve in space: mental space, imaginary, or built space of architecture, real.

Space is an infinite support and allow me more or less abstract construction, a navigation through colorful sensibilities.

I integrate classical painting elements in parallel with established practices that enable viewers to project themselves into new sensory experiences.

Light has also an essential place in the cognitive relationship that participates in a sensitive animation.

I wonder about our relationship to artwork and its auratic power (in a spiritual sense). There is a sensitive area between the physical reality of sensations where body consciousness is revealed, and the moment when everything can switch to an almost mystical immateriality: a moment when our relationship to the world is challenged, between introspective individuality and universal sensitivity.

Fermer le menu